Verre

Découvrez comment Saint Gobain Glass améliore sa performance transport

Intéressé par cette étude de cas ?

Saint Gobain Glass implémente depuis 2 ans une démarche de transformation de la supply chain, autour de deux grands axes : la customer-centricity et l’innovation.

Dans ce cadre, le transport joue un rôle prépondérant, car il est présent à toutes les étapes du cycle de vie du produit. L’innovation logistique est ainsi une priorité de Saint Gobain : l’enjeu est de piloter les opérations d’acheminement des chevalets pour garantir la livraison en temps et en heure tout en réduisant les coûts associés.

Des enjeux métier critiques

Équilibrer les flux pour assurer la qualité de service

Les flux étant longs et complexes, en circuit ouvert, des déséquilibres d’inventaire apparaissent rapidement entre les usines. Or, la disponibilité de chevalets conditionne le bon fonctionnement de la logistique interne à Saint Gobain Glass. Chacune des 18 usines doit disposer à tout moment d’un minimum de chevalets de chaque type prêts à être utilisés : en effet, pas de chevalet, pas de livraison !

Avec Everysens, Saint Gobain peut disposer d’un inventaire global fiable et actualisé. Une règle d’alerte notifiera les utilisateurs concernés lorsque les chevalets d’un certain type viennent à manquer dans une usine. Un des gains potentiels envisagés serait la diminution du nombre de commandes non honorées ou en retard par exemple.

L'ERP interne : un outil manuel peu adapté au temps réel

L’ERP dépend d’entrées manuelles. A la sortie de l’usine, le conducteur indique la commande avec laquelle il part. Le responsable magasin a associé au préalable  cette commande à un chevalet dans le WMS. Cette association est donc manuelle et peut être contournée par un code générique.

Une autre problématique a trait aux retours à l’usine avec le chevalet vide. Ces trajets retour ne faisant l’objet d’aucune commande au sein de l’ERP, le chevalet n’est pas suivi sur ces voyages, et son enregistrement à l’arrivée en usine n’est pas systématique, car elle se fait en self service.

L’ERP interne ne peut donc tracer les chevalets de Saint Gobain que partiellement : chaque année, 20% d’écart sur la flotte est constaté entre le terrain et l’ERP.

Dans un souci de disponibilité constante, des chevalets sont ainsi achetés chaque année, quand bien même la flotte pourrait être suffisante pour répondre aux besoins de transport.  

Téléchargez l'étude complète

  • Comment gérer les données temps réel

  • Comment tirer parti de ces données

  • Comment optimiser la productivité opérationnelle

Merci pour votre intérêt ! Voici votre étude de cas. 
Télécharger le cas client FRDownload the case study EN
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Nos clients témoignent

J’avais un problème de répartition des chevalets entre mes usines européennes. J’ai d’abord testé différentes plateformes de tracking, mais ce n’était pas suffisant pour mon cas d’usage. Everysens me permet maintenant d’avoir une vue métier sur mes données en instantané, et de détecter des tendances d’utilisation.

Alexandre Bousquet
Saint Gobain Glass - European Logistics Manager